Index de l'article

 La jetée du Petit Port

 

 

Le 5 avril 1847, la municipalité de Plœmeur sollicite des autorités - préfet, députés, conseil général - de reconnaitre la nécessité de restaurer la chaussée des deux ports de Lomener et de Larmor.
Dans l'intérêt de la navigation et pour donner un abri assuré aux nombreux bateaux de notre littoral et de l'ile de Groix qui font la pêche de la sardine ou poisson frais, pépinière de matelots, soit qu'ils soient contrariés par les ventes ou surpris par la tempête, soit qu'ils veuillent aborder au contraire pour y vendre le produit de leur pêche, la commune souhaite obtenir du gouvernement une subvention afin de remettre en état les chaussées des ports.

Peu de temps après, le conseil général ajoute les havres de Larmor et de Lomener aux onze ports de l'arrondissement de Lorient qui reçoivent de l'état un fonds annuel d'entretien.

En 1852, le conseil général émet le vœu que l'on établisse une jetée à Larmor afin de permettre aux pêcheurs d'abriter leurs embarcations et de leur faciliter le débarquement du poisson. Les choses avancent très lentement puisque ce n'est que le 31 octobre 1854, qu'un projet de jetée est soumis à l'approbation du ministère des travaux publics.

Finalement entre 1854 et 1857, une jetée de pierres sèches est construite par les pêcheurs ; il s'agit de la cale de l'actuel Petit Port.